Epidémie du virus Ebola en République démocratique du Congo, le début de la fin?

virus-Ebola/wikimédia
virus-Ebola/wikimédia

Devant 4 nouveaux cas de fièvre hémorragique en quelques heures à Goma (République démocratique du Congo), le Rwanda voisin est très inquiet et a fermé sa frontière plusieurs heures hier, jeudi 1er août. Le développement du virus dans le grand carrefour commercial de l’est du Congo pourrait être le point de départ d’une épidémie de grande ampleur.

Un an après l’apparition du virus Ebola en République démocratique du Congo et une quinzaine de jours après la détection du premier cas à Goma, la grande métropole du Nord-Kivu, trois membres d’une même famille, un homme, sa femme et une de leurs filles, ont été touchés par l’épidémie, accroissant les risques de diffusion. L’homme est décédé. Une quatrième personne, amie de la famille, a elle aussi été testée positive au virus mortel.

Alerté, le gouvernement rwandais, le pays voisin, a fermé sa frontière plusieurs heures jeudi matin et tout passage était impossible entre Goma et Gisenyi. A l’issu d’une réunion d’urgence entre les autorités congolaises et rwandaises, le passage entre les deux villes était réouvert, le Congo s’étant engagé à pratiquer des mesures de prévention ( lavage de mains, prise de température) à la frontière.

L’arrivée du virus à Goma, qui est une plaque tournante régionale, disposant d’un aéroport reliant les capitales de Kinshasa en RDC, Entebbe-Kampala en Ouganda et Addis Abeba en Ethiopie, et d’où des bateaux partent vers le Sud-Kivu, est très inquiétante.

En juin, deux cas d’Ebola en provenance de RDC ont été détectés en Ouganda. Si l’épidémie n’est pas contenue dans les plus brefs délais, on est en droit de craindre une propagation du virus à une grande partie de l’Afrique voire au monde…

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici