Téléphone de Benalla retrouvé! “Tous des cons Alexandre, sois zen et fort, c’est le patron qui décide et à 30 000 kilomètres”

Alexandre Benalla en plein mensonge/Capture d'écran Youtube
Alexandre Benalla en plein mensonge/Capture d'écran Youtube

Alexandre Benalla disait l’avoir “perdu” mais les enquêteurs ont retrouvé son téléphone personnel et ont mis la main sur d’anciens messages supprimés. Ces échanges entre l’ex-chargé de mission et l’Élysée reviennent sur le fameux épisode de la Contrescarpe à Paris.

“Monsieur le Président, hier après-midi j’ai été invité par la Préfecture de Police à observer de l’intérieur la manifestation du 1er mai, j’ai donc été équipé d’un casque et intégré à une équipe de policiers en civil et accompagné par un major de police.

En fin d’après-midi nous nous sommes retrouvés place de la Contrescarpe, où la situation a plus que dégénéré, je ne me suis alors pas cantonné à mon rôle d’observateur (…) La scène assez violente a été filmée et même si on ne m’identifie pas très nettement je suis reconnaissable. Cette vidéo tourne actuellement sur les réseaux sociaux. Alexandre.”

Ce message, révélé par Le Monde, Alexandre Benalla l’aurait envoyé à Emmanuel Macron via Telegram quelques heures après l’incident, dans la nuit du 1er au 2 mai 2018. Le lendemain matin, peu après 9h il l’a transféré à Alexis Kohler, secrétaire général de l’Élysée.

D’autres messages ont été mis au jour. Parmi eux, des mots de soutien à Alexandre Benalla. “Tous des cons Alexandre sois zen et fort c’est le patron qui décide et à 30 000 kilomètres [Emmanuel Macron était en Australie] il ne décide rien te concernant”, écrivait Jean-Luc Minet, le commandant militaire en second de la présidence de la République, le 1er mai.

“Merci pour ton soutien”, avait répondu le chargé de mission, avant d’effacer soigneusement cet échange.

Les enquêteurs sont parvenus à mettre la main sur le téléphone et on découvert qu’il était toujours actif alors qu’il était censé être “perdu”. En effet, le 22 juillet 2018 à 22h01, Alexandre Benalla est entré en correspondance via ce même appareil avec le chef de cabinet de Brigitte Macron, Pierre-Olivier Costa.

Les enquêteurs peuvent donc bien conclure qu’Alexandre Benalla a bel et bien mentit le 21 juillet 2018 lorsqu’il déclara: “Cet appareil, je l’ai perdu”.

Source: Le Monde, RTL

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici