Une opération de communication de Jean-Michel Blanquer dans une colonie de vacances

Jean-Michel Blanquer en visite/Twitter/
Jean-Michel Blanquer en visite/Twitter/

Le ministre de l’Education Nationale Jean-Michel Blanquer, en déplacement dans l’Aveyron, a visité une colonie de vacances de la Ligue de l’enseignement sur la base de loisirs de Najac et participé à quelques activités. Une “journée normale”, selon le ministère, ou une opération de communication soigneusement scénarisée?

Selon les médias, la visite du ministre de l’Education Nationale, Jean-Michel Blanquer, avait pour but de valoriser le travail dans les centres de loisirs et les colonies de vacances.

Depuis plusieurs années, on observe un déclin. Il faut réinventer ces colonies de vacances, les redynamiser. Et ce que je vois ici me conforte dans mon idée“, affirme Jean-Michel Blanquer.

C’est la base de loisirs de Najac, propriété de la commune gérée par une association, qui a été choisie par les services du gouvernement pour accueillir la visite ministérielle. “Une journée normale”, selon les compte-rendus dans les médias, mais en réalité soigneusement scénarisée, telle une véritable opération de communication rondement menée.

L’un des animateurs de la colonie, excédé par la propagande à la suite de la visite ministérielle, a décidé de raconter son déroulement. Il y avait, en effet, un fort décalage entrée l’image d’une “journée normale” où le ministre participe à une descente en tyrolienne en immersion parmi les enfants, et la réalité d’une visite où débarque une équipe des dizaines des politiciens, journalistes, gendarmes, fonctionnaires etc.

On cale les horaires sur le retard du ministre, on demande aux animateurs de s’habiller de manière neutre, on trie les enfants qui vont s’installer à la table du ministre, on censure les chants des enfants dans l’esprit du politiquement correct etc. A la fin, le ministre se fait prendre en photo avec une pancarte “Vive le ministre de l’éducation” brandie par les enfants l’entourant.

Le site du Ministère de l’Éducation avait annoncé, en effet, depuis longtemps que Jean-Michel Blanquer devait se rendre “en Aveyron le jeudi 25 juillet à la rencontre des jeunes, des animateurs et des responsables d’un centre de loisirs et d’un chantier de jeunesse.”

La rencontre “des acteurs de l’éducation populaire qui œuvrent à redonner de l’attractivité aux colonies de vacances, centres de loisirs et autres accueils collectifs” avait officiellement pour but de rappeler les “bénéfices” des colonies de vacances “pour les enfants et donc pour toute la société (expérience de vie collective, mixité fille/garçon, ruraux/urbains, découverte d’activités, de territoires, autonomie, etc).

Capture d'écran du site de l'Education Nationale avec le programme de la visite
Capture d’écran du site de l’Education Nationale avec le programme de la visite

En effet, le Ministère de l’Education souhaite endiguer la baisse du nombre des départs en hébergement collectif, contrôlé par le gouvernement. Au début des années 60, 4 millions d’enfants partaient en colonies de vacances encadrées, contre seulement 1,4 million en saison 2018-2019.

Cette politique du gouvernement est à mettre en parallèle avec des contrôles renforcés et une pression constante sur les activités de loisirs indépendantes, le scoutisme, les écoles hors-contrat etc.

Source: La Dépêche du Midi/Education nationale/Twitter

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici