VIDEO. Une véritable guerre pour des places dans un bus en Seine-et-Marne

Gare de Serris/DR
Gare de Serris/DR

Insultes, bousculades, énervement, agressivité… Sur la ligne de bus 69, qui relie Meaux et la cité Val d’Europe à Serris, en Seine-et-Marne, la situation entre les usagers arrive à son paroxysme.

Depuis le debut de l’été, il y a de moins en moins de bus sur la ligne, selon les passagers, et pourtant le nombre d’usage semble être en continuelle augmentation. Tout ce qui est rare, est cher. La situation provoque nécessairement des conflits entre les passagers.

A l’arrêt Val d’Europe Serris c’est carrément un attroupement. Des hommes, des femmes, des personnes âgées, des gens handicapés, des mamans, souvent avec des enfants, voire des poussettes. Tous veulent monter quand le bus arrive finalement.

Les agents de la ligne sont souvent dépasser par la situation. Comme c’est souvent le cas dans les cités, le ton monte très rapidement. “On se tape dessus pour monter dans le bus quand il arrive. Les gens sont très agressifs et insultants, ça va se finir par un drame“, témoigne un passager.

Une fois dans le bus, la situation ne se détend pas. “Dans la semaine, la conductrice du bus nous a demandé de chanter pour la calmer après avoir, dans un premier temps, refusé de prendre la route.“, raconte un passager.

Le gestionnaire de la ligne Transdev, surpris par la forte fréquentation, semble totalement dépassé explique par la situation. Il met en cause les horaires de vacances, mal adaptés aux habitudes et besoins des usagers du bus.

Cette explication ne satisfait pas les passagers de la ligne 69. “Les vacances c’est tous les ans et la situation n’a jamais été aussi catastrophique. On paye tous les transports et on n’en a pas.”

Source: La Marne

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici