Téhéran exige une nouvelle réunion à Vienne pour conserver son accord sur le nucléaire

Président Rohani/Wikicommons
Président Rohani/Wikicommons

Téhéran a annoncé mardi une nouvelle réunion internationale pour tenter de sauver l’accord sur le nucléaire iranien dans un moment de vives tensions irano-britanniques.

“Tout au long de l’histoire, l’Iran a été le principal gardien de la sécurité et de la liberté de navigation dans le golfe Persique, le détroit d’Ormuz et la mer d’Oman, et il continuera de l’être”, a déclaré le président iranien Hassan Rohani, selon un communiqué du gouvernement iranien.

Avec la saisie vendredi par l’Iran du Stena Impero, pétrolier sous pavillon britannique, quinze jours après l’arraisonnement d’un navire-citerne iranien par les autorités britanniques au large de Gibraltar, la crise s’est compliquée.

Téhéran, annonce la tenue d’une nouvelle “réunion extraordinaire” pour tenter de sauver ce pacte aura lieu à Vienne le 28 juillet entre les Etats parties (Allemagne, Chine, France, Grande-Bretagne Iran et Russie).

Par cet accord, Téhéran s’est engagé à ne jamais se doter de l’arme atomique et a accepté de brider son programme nucléaire et de subir un régime d’inspection très strict en échange d’un allègement des sanctions internationales.

Après le retrait américain de l’accord, les iraniens ont avoué avoir poursuivi un programme nucléaire militaire, qu’ils avaient toujours officiellement nié.

Pour rester partie à l’accord, l’Iran exige des garanties de ses partenaires, alors qu’ils ne respectent déjà plus leur parole donnée à Vienne en ayant dépasser la limite autorisée de l’enrichissement d’uranium. Et Téhéran menace de franchir une étape supplémentaire début septembre si ses demandes ne sont pas remplies.

Lundi, le ministre des Affaires étrangères britannique Jeremy Hunt a annoncé vouloir mettre en place “aussi vite que possible” une mission de protection maritime dirigée par les Européens dans la région du Golfe.

Mais a-t-il insisté, cette mesure ne fait “pas partie de la politique des États-Unis de pression maximum sur l’Iran parce que nous restons déterminés à préserver l’accord nucléaire”.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici