Calais. Deux ans de prison ferme pour un chauffeur de poids lourd pour avoir caché des migrants

Image d'illustration/Flickr
Image d'illustration/Flickr

Interpellé le 12 juillet à Calais, un chauffeur serbe a été condamné à deux ans de prison ferme avec maintien en détention et une interdiction de se rendre en France pendant trois ans pour avoir tenté de faire passer des clandestins en Angleterre.

Ludek Vaculik, âgé de 47 ans, de nationalité serbe, a été interpellé, le 12 juillet au port de Calais. Les policiers ont découvert à l’arrière de sa camionnette un double fond dans lequel il avait caché une vingtaine d’Afghans.

Une cache non ventilée de 6 m2, mesurant approximativement 2,50 m de long sur 2,50 m de haut et une profondeur de 1,50 m, laissait à chaque occupant 0,78 m3 d’air, selon les calculs des enquêteurs.

Le voyage devait durer onze heures. Pour d’éviter d’éventuels pleurs d’un enfant de deux ans qui faisait partie du voyage, on lui a administré un somnifère. Plusieurs Afghans ont même expliqué avoir été poussés dans le double fond du camion comme des animaux.

À la barre, le passeur serbe a expliqué avoir répondu à une annonce sur Internet pour un transport de meubles. Se retrouvant au final avec des humains au lieu de tables et des chaises, il a fini par accepter l’offre, fort bien rémunérée. Ce qui lui coûte une peine de deux ans de prison ferme avec maintien en détention et une interdiction du territoire français de trois ans.

La sanction considérée comme sévère par les associations pro-migrants, mais le tribunal correctionnel de Boulogne-sur-Mer juge des affaires de passeurs plusieurs par jour. Malgré les sanctions infligées, le travail de passeur attire par l’appât du gain et les candidats sont toujours nombreux. Rien qu’au mois de juillet, six chauffeurs routiers ont été condamnés à des peines de prison ferme de six à douze mois.

Source: La Voix du Nord

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici