Emmanuel Macron défend à nouveau François de Rugy mis en cause dans de multiples scandales financiers

Image d'illustration/DR
Image d'illustration/DR

Emmanuel Macron a de nouveau apporté son soutien à François de Rugy qui a démissionné du gouvernement mardi après avoir été mis en cause dans de multiples scandales financiers. Le président de la République a insisté sur l’importance de lui laisser la possibilité de se défendre.

En réponse à la question d’un journaliste lors d’un bain de foule à Bagnères-de-Bigorre, dans les Hautes-Pyrénées, le chef de l’Etat a déclaré que l’ancien ministre de la Transition écologique et solidaire méritait le “respect”.

La clarté sera faite dans les prochains jours, les prochaines semaines”, a-t-il déclaré en alignant des phrases stéréotypées. “Surtout il faut qu’il puisse se défendre comme tout citoyen”.

Dans notre pays nous devons être attachés à la vérité, à la transparence pour les décideurs publics mais on doit aussi être attachés à la présomption d’innocence, à la capacité à laisser à chaque personne (la possibilité) de se défendre, de défendre son honneur et de plaider sa vérité.”

Selon des sources parlementaires, les dîners polémiques de l’Hôtel de Lassay à l’origine, pour partie, de la démission de François de Rugy sont présentées comme “professionnels”, et l’ensemble des contrôles menés sur le train de vie présumé de l’ex-ministre n’ont mis au jour aucune entorse aux règles en vigueur.

Le rapport diligenté par l’Assemblée nationale à ce sujet doit paraître mardi, tout comme les résultats de l’inspection commandée par le Premier ministre, Edouard Philippe, au secrétariat général du gouvernement concernant la régularité de travaux entrepris dans le logement de fonction de François de Rugy pour un montant de 63 000 euros.

“Les commandes, les devis, les factures, tout a été épluché. Et bien sûr, l’appartement a aussi été visité. Il n’y a absolument rien d’irrégulier”, déclare une source anonyme au Parisien.

Fort de ce soutien présidentiel, François de Rugy a écrit sur son compte Twitter: “Retour aux faits. Je m’exprimerai le moment venu.”

Source: Reuters

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici