Ignoble! Merkel ose récupérer la mémoire du héros Claus von Stauffenberg, qui a tenté de renverser Hitler

Claus von Staffenberg/wikicommons
Claus von Staffenberg/wikicommons

Abject cynisme samedi, la chancelière allemande rend hommage aux auteurs du coup d’Etat manqué contre Hitler il y a 75 ans et à leur meneur Claus von Stauffenberg, dans une sournoise tentative de récupération de son héritage héroïque anti-totalitaire.

Le 20 juillet 1944, dans le cadre de “l’opération Walkyrie”, l’officier aristocrate von Stauffenberg dépose un explosif à retardement dissimulé dans sa sacoche lors d’une réunion au quartier général du Führer “la Tanière du loup”, près de Rastenburg, aujourd’hui en Pologne.

La tentative d’assassinat échoue, Hitler s’en sort avec de légères blessures. Le putsch est arrêté net, le colonel, qui a participé à la campagne africaine du maréchal Rommel où il a perdu un oeil et une main, et trois autres conjurés sont fusillés le soir même.

Le coup d’Etat impliquant plusieurs milliers de militaires et civils, est l’acte le plus célèbre de résistance contre le régime hitlérien. C’est pourquoi il est particulièrement honteux que ce souvenir soit spolié par la chancelière allemande. Guidé par un cynisme suprême, Angela Merkel s’approprie leur bravoure: “Ceux qui ont agi le 20 juillet sont des exemples pour nous”.

Alors que tout au contraire, le courage de ces résistants s’oppose en tous points avec la politique de Merkel et de son nouveau Reich européen. Merkel capture ce butin car il y a un an, le parti Alternative pour l’Allemagne (AfD) s’est affiché avec un portrait du colonel rappelant que “la désobéissance civile et la réflexion critique sont des devoirs citoyens”.

Merkel saute dans le train en marche pour ainsi, pouvoir légitimer sa dictature européenne drapée dans la vertu. Alors que l’imposture crève les yeux, comme le dit très bien, Johannes Tuchel, directeur du Mémorial, dans une tribune au quotidien berlinois TAZ:

“L’exemple du petit nombre de personnes qui a résisté à la dictature appartient à la tradition libérale de l’histoire allemande”. Soit l’exact opposé du socialisme, fût-il national ou européen.

Source: AFP

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici