Toulouse. Sous prétexte d’un projet d’attentat contre le Tour de France la gendarmerie perquisitionne la “maison” des gilets jaunes

Tour de France. Image d'illustration/Wikimedia Commons
Tour de France. Image d'illustration/Wikimedia Commons

En évoquant des “soupçons de menace sur le Tour de France”, la gendarmerie a perquisitionné les locaux de la Maison du des gilets jaunes de Fenouillet (Haute-Garonne), dans la région de Toulouse

À 6h15, les gendarmes de la section de recherche de Toulouse et de la brigade de recherches de Muret ont mené une perquisition à la Maison du Peuple, une initiative associative “ouverte aux personnes qui luttent et soutiennent les revendications des gilets jaunes“.

Depuis leur inauguration, en juin 2019, les locaux servent de point de ralliement aux gilets jaunes de Toulouse et des environs, qui s’y réunissent de manière régulière.

Les gendarmes ont mené la perquisitions dans le cadre d’une enquête pour “association de malfaiteurs”, suite à des soupçons d’un projet d’attaque à l’acide contre le Tour de France soit disant imaginé dans cette structure.

Les responsables de la Maison du Peuple parlent d’un “perquisition musclée”. En effet, les lieux ont été fouillés par des dizaines de gendarmes, qui sont cependant repartis bredouille. Aucune interpellation n’a eu lieu. Aucune trace d’acide n’a été retrouvée.

Les gilets jaunes dénoncent une repression politique: “Les faits incriminés sont difficiles à connaître, en l’absence d’un document officiel. Aucune charge retenue contre nous, aucune saisie effectuée ni interpellation réalisée, ledit acide restant introuvable…”

Source: Actu Occitanie

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici