Les poursuites contre Kevin Spacey, accusé d’agressions sexuelles, sont abandonnées. La victime présumée a gardé le silence

Kevin Spacey/CC Flickr Paul Hudson
Kevin Spacey/CC Flickr Paul Hudson

Les autorités ont abandonné mercredi les poursuites visant Kevin Spacey, inculpé d’attentat à la pudeur et d’agression sexuelles dans l’État du Massachusetts, le dossier ayant été très fragilisé par la victime présumée elle-même.

Ce dénouement était attendu après l’audience du 8 juillet, lors de laquelle le jeune homme qui aurait été agressé par l’acteur oscarisé en juillet 2016 avait choisi de garder le silence pour ne pas s’incriminer.

Dans une lettre au juge versée au dossier mercredi, le procureur compétent pour l’île de Nantucket, lieu des faits présumés, a justifié sa décision “du fait de l’indisponibilité du témoin à l’origine de la plainte”.

C’est un terrible camouflet pour le procureur Michael O’Keefe, qui reste à ce jour le seul à avoir inculpé Kevin Spacey, objet d’autres enquêtes aux États-Unis et en Angleterre.

Pour autant, la décision n’aura sans doute que des conséquences limitées sur la carrière de l’acteur de 59 ans, sabotée par les premières accusations d’agressions sexuelles portées contre lui en novembre 2017, dans le sillage du mouvement #metoo.

Dans ce dossier, la vedette de la série House of Cards était accusé d’avoir, en juillet 2016, mis la main sur le sexe d’un jeune homme de 18 ans employé dans un bar, après l’avoir fait boire. En janvier dernier, l’acteur avait plaidé non coupable.

La victime présumée avait invoqué le 5e amendement de la Constitution américaine, qui permet à un témoin de garder le silence pour ne pas risquer de s’incriminer.

Source: AFP

2 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici