La peur au ventre, la police française va encadrer les violences algériennes

Supporters algériens à Paris/DR
Supporters algériens à Paris/DR

Suite aux scènes de chaos provoquées par les supporters algériens ces derniers temps, 2500 policiers vont être déployés vendredi sur les Champs-Élysées. Peu importe le résultat de la finale de Coupe d’Afrique des Nation, les violences sont à prévoir.

Le préfet de police, Didier Lallement avait refusé d’interdire l’accès à la plus belle avenue du monde, ou encore de créer des “fan-zone” pour contenir les violences des supporters algériens. Il n’a eu donc d’autre choix que de multiplier les effectifs des forces de l’ordre.

2500 policiers qui auront la tâche hardie de devoir protéger les commerces, d’interpeller les fauteurs de troubles, tout en assurant le flux de circulation. Une tâche impossible quand on sait le nombre d’algériens qui envahiront les Champs-Elysées comme le 14 juillet dernier, la circulation sera fatalement entravé et le risque de pillage sera extrêmement élevé.

L’objectif du préfet est de reproduire “le même modus operandi que lors du 14 juillet”, les policiers pourront donc intervenir à leur “initiative” sans avoir nécessairement reçu des ordres.

Alors que des unités de sécurisation viendront en renfort dans le quartier de Barbès, mais aussi en Seine-Saint-Denis, les risques d’incendies volontaires sont pris en compte en tant que “mode d’expression des manifestants”.

Une expression culturelle qui mobilisera 300 pompiers exclusivement dédiés à leur nuisance, et pourront être renforcer à tout moment.

La préfecture de police a tenu à saluer la “résistance et l’engagement républicain” des policiers de la capitale face “à la destruction et au chaos”. Un chaos qui loin d’être prévenu ne sera qu’organisé par les pouvoirs publics apeuré par la très nombreuse population algérienne en France, qui profite de cette compétition pour démontrer sa force et son nombre, et montrer à la France entière que les Français ne sont plus chez eux.

Source: Le Figaro

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici