La tonte des moutons continue. Les ministres des Finances des pays du G7 veulent “une imposition minimale des sociétés”

Image d'illustration/coll. part.
Image d'illustration/coll. part.

Les ministres des Finances des pays du G7 se sont accordés sur la nécessité de mettre en place une imposition minimale des sociétés afin de “lutter contre l’évasion et l’optimisation fiscales”.

Il y a eu un consensus très largement partagé (…) sur la nécessité d’aller de l’avant” sur ce sujet, a déclaré une source de la présidence française à l’issue de la première journée de discussions à Chantilly (Oise).

Au-delà de cette position de principe partagée, il est cependant trop tôt pour envisager un accord sur un taux spécifique.

Le ministre français des Finances, Bruno Le Maire a déclaré ce matin sur France Info: “Il y a encore trop de multinationales qui échappent à l’impôt. C’est tout simplement révoltant. Vous, moi, vos auditeurs, payent leurs impôts directs ou indirects. Ils n’échappent pas à l’impôt. Nous voulons combattre ce dumping fiscal, et nous voulons combattre cette évasion fiscale.

Il est intéressant que constater que l’optique du ministre consiste à mettre la même lourde charge sur les épaules de chacun. Et si on l’alégait
Le ministre cite l’exemple de l’impôt minimal sur les sociétés aux Etats-Unis. Il est de 13%. En France, l’Etat taxe les bénéfices des entreprises à hauteur de 33%. Sans parler d’une pléthore de taxes et contributions diverses et variées.

Source France Info/Reuters

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici