Drame! Encore deux suicides dans la police et la gendarmerie, tous les deux en Gironde

Image d'illustration/DR
Image d'illustration/DR

En l’espace de quelques jours, une policière bordelaise de 44 ans, mère d’un enfant, et un gendarme médocain de 55 ans, père de trois enfants, se sont donné la mort, ces derniers jours, en Gironde. 

Âgée de 44 ans, brigadier-chef de la circonscription de Sécurité publique de Bordeaux, une policière, mère d’un enfant, est décédée début juillet, quelques jours après son admission à l’hôpital à la suite d’une tentative de suicide à son domicile. Il s’agirait du 38e suicide dans la police nationale depuis le début de l’année 2019.

Samedi dernier, la dépouille d’un gendarme, âgé de 55 ans, a été retrouvée dans un bois du Médoc. Adjudant-chef d’une brigade de la compagnie de Lesparre-Médoc, cet homme de 55 ans, marié et père de trois enfants, était porté disparu depuis la veille. Ce suicide “est le neuvième dans l’Armée” depuis le début de l’année.

Selon les statistiques funestes du ministère de l’Intérieur, 35 policiers et 33 gendarmes se sont suicidés, en 2018. En avril dernier, le ministère a annoncé la mise en place d’une cellule de vigilance dans la police nationale pour prévenir ces passages à l’acte, en hausse depuis le début de l’année.

Source: Sud-Ouest

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici