La police demande des zones de sécurité lors du match Sénégal-Algérie, vendredi soir, pour prévenir des émeutes

Image d'illustration/CC Flickr
Image d'illustration/CC Flickr

Il s’agirait de mettre en place des périmètres sécurisés avec des barrières, un système de vidéosurveillance, des palpations à l’entrée et une présence renforcée des forces de l’ordre, telles qu’elles avaient mises en place pendant l’Euro 2016 ou le Mondial de 2018.

Objectif serait de “permettre à la grande majorité de fêter l’événement dans la tranquillité et le calme. Et d’identifier, le cas échéant, les éléments perturbateurs afin de les exfiltrer voire de les interpeller à l’issue de la rencontre“, selon le syndicat Alternative police.

Cependant l’idée ne fait pas l’unanimité parmi les syndicats policiers. “Les difficultés ne se posent pas pendant le match, mais après, une fois qu’on a ouvert les barrières“, objecte David Michaux, secrétaire national CRS Unsa-Police. “Et je ne suis pas sûr que les supporteurs se déplaceront pour se retrouver parqués dans une fan zone“, ajoute-t-il.

D’autres inquiétudes sont formulées par autorités suite à des ventes massives ces derniers jours d’acide chlorhydrique qui pourrait servir à confectionner des bombes artisanales. La police s’inquiète de l’éventuel usage de cocktails Molotov ou autres engins explosifs contre les commissariats ou voitures de police le soir du match.

Source: Le Parisien

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici