Bar-le-Duc. Un théâtre monument historique en danger sauvé grâce aux dons des particuliers

Théâtre de Bar-le-Duc/Fondation du Fatrimoine
Théâtre de Bar-le-Duc/Fondation du Fatrimoine

En 2016, à Bar-le-Duc, trois amis rachetaient le théâtre des Bleus de Bar à l’abandon pour lui redonner vie. Menacé d’une ruine certaine, il a été sauvé et restauré grâce à la mobilisation des habitants et au Loto du patrimoine, dont la deuxième édition a démarré ce 14 juillet.

Ce théâtre a été construit en 1900, par la volonté d’un certain Claude-Marcel Mayeur, commerçant à Bar-le-Duc et grand amateur de théâtre. Inauguré en 1902, cet édifice hors du commun est le premier théâtre construit en béton armé en France. Une chance: la structure n’a pas bougé malgré les futures vicissitudes du vicissitudes du temps

Mais dans les années 1970, suite à la mise en place des normes de sécurité drastiques, faute de moyens pour satisfaire à ces critères, le rideau du théâtre des Bleus de Bar se baisse définitivement. Il devient un gymnase, puis une salle de réception, pour échouer, en 2002, dans les mains d’un promoteur immobilier.

Abandonné et squatté pendant treize ans, il était question de le raser pour construire à la place à un parking. C’est en 2015, que trois amis originaires de la région décident de sauver ce patrimoine à l’agonie et achètent l’édifice en mai 2016 dans l’optique de le restaurer. Le coût: de 1 million à 1,5 million d’euros. “Pas si énorme”.

Ce lieu squatté était mystérieux, on n’y avait jamais mis les pieds. Il n’y avait pas la lumière, on a découvert à la lampe torche les stucs, la scène à l’acoustique parfaite, étonnamment intimiste malgré sa taille. Le coup de foudre pour nous trois! On a pensé qu’il y avait du potentiel… et du boulot“, raconte l’un d’eux.

Plusieurs soutiens, dans ce projet. Tout d’abord, les habitants de la ville qui, dans un élan de solidarité, prêtent la main-forte pendant les travaux et qui mettent la main à la poche. En juillet 2016, un chantier de bénévoles est lancé. Quelque 200 personnes viennent apporter leur pierre à l’édifice, au sens propre et figuré.

Ensuite, la Fondation du patrimoine, organisme privé qui œuvre à la préservation de nombreux monuments, accompagne les trois amis dans le lancement d’une campagne de mécénat. C’est un franc succès: ils obtiennent 70 000 euros de dons de particuliers et d’entreprises.

Enfin, en mai 2018, Stéphane Bern présente le Loto du patrimoine. Il est chargé par Emmanuel Macron de trouver des fonds pour restaurer les sites en péril pour palier aux manquements de l’État et des collectivités dans le devoir d’entretenir ces joyaux.

Le choix du Loto se porte sur le théâtre en tant que projet emblématique régional. Le théâtre des Bleus de Bar obtient un chèque de 358 000 euros. Une manne qui débloque d’autres financements : 300 000 euros de l’Etat, 240 000 euros du Département… “Tout s’est enchaîné. On partait de zéro et, en deux ans, on a levé près de 1 million d’euros. On s’investit avec passion.”

Source: La Fondation du patrimoine/Le Parisien

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici