Les people et les socialo-communistes mis à l’honneur par Macron. Légion d’honneur: Jean-Marc Ayrault, Claude Bartolone, Daniel Vaillant, Robert Hue…

Résultat de recherche d'images pour
Résultat de recherche d'images pour "Jean-Paul Belmondo et Claudia Cardinale" Jean-Paul Belmondo et Claudia Cardinale/Best/Wikimedia Commons

Comme chaque année, le 14 juillet donne lieu à une promotion de la Légion d’honneur. Cette année 423 personnes sont distinguées, plus que l’année dernière avec 392 personnes et plus encore qu’en 2017 avec 101 personnes. La légion d’honneur est plus que jamais galvaudée, et cette année le “service de l’Etat” occupe une place primordiale.

Dans les personnalités distinguées dans cette promotion, ce qui est frappant c’est la grande place accordée aux reliquats de la gauche socialo-communiste: l’ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault est élevé au grade de commandeur, l’ancien président socialiste de l’Assemblée Nationale Claude Bartolone accède lui au rang d’officier, jusqu’à l’ancien ministre de l’Intérieur Daniel Vaillant et même l’ancien président du PCF Robert Hue sont fait quant à eux chevaliers.

La légion d’honneur est aussi distribué à des personnalités gauchisantes de la scène politique récente, la présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse et l’ancienne ministre Emmanuelle Cosse sont décorés de la prestigieuse distinction napoléonienne.

En dehors du “service de l’Etat”, la catégorie “rayonnement de la France” permet à l’acteur Jean-Paul Belmondo et Claudia Cardinale d’atteindre la dignité de grand officier. Le patron de presse Claude Perdriel, propriétaire de la très macroniste revue Challenges, la danseuse Marie-France Pietragalla et l’historienne Annette Becker sont promus officiers.

Mention spéciale pour le très médiatique spationaute Thomas Pesquet, fait chevalier pour “services exceptionnels nettement caractérisés” qui le dispensent d’avoir réalisé 20 ans de services habituellement exigés.

Deux personnes sont nommées chevaliers pour “services exceptionnels nettement caractérisés” dans la catégorie “service de l’intérêt général”: Christophe Gehres, gardien de la paix, et Damien Myna, intervenus lors de l’attentat de Strasbourg en décembre dernier. La fondatrice de l’Association pour l’aide aux victime des attentats, SOS Attentats, Françoise Rudetzki, est élevée à la dignité de grand officier.

Mais aussi naturellement à travers la promotion civile de la Légion d’honneur, Macron récompense le PDG du groupe Francis Holder, et aussi toujours les têtes d’affiches des associations gauchisantes comme l’ancien président de la Licra, Alain Jakubowicz élevé au rang d’officier, ou encore la présidente d’Emmaüs Solidarité Marie-France Eprinchard faite chevalier.

Dans le détail, cette promotion de 423 personnes distinguées rassemble 335 chevaliers, 67 officiers, 14 commandeurs, 5 grands officiers et 2 grand’croix, que sont la présidente d’honneur d’une association de déportés et internés de la Résistance Jacqueline Fleury et le juste de France Jean Nallit.

Source: Le Journal du Dimanche

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici