Le bitcoin chute de plus de 10% sur des craintes de réglementation et des interventions gouvernementales

Image d'illustration/Pxhere
Image d'illustration/Pxhere

Le bitcoin a chuté de plus de 10% au cours du week-end, tombant à un plus bas de deux semaines sous le contrecoup des velléités grandissantes de réglementation des cryptomonnaies après l’annonce par Facebook de son projet de monnaie numérique Libra.

Le bitcoin est tombé lundi sous les 10 000 dollars à 9 855 dollars, un plus bas depuis le 2 juillet, avant de se reprendre pour repasser au-dessus de ce seuil. Une chute de 10,4% sur la seule journée de dimanche, sa plus forte baisse quotidienne depuis le début de l’année.

Les appels à la vigilance de la part de responsables politiques et de régulateurs financiers se sont multipliés depuis l’annonce par Facebook de son projet Libra, aussi bien sur le fondement de la protection des consommateurs que de celle de la vie privée ou d’un risque systémique présumé.

Le président américain Donald Trump a critiqué le bitcoin et les cryptomonnaies la semaine dernière et demandé à ce que leurs émetteurs soient soumis aux réglementations américaine et mondiale s’ils veulent “devenir des banques”.

Le cours du bitcoin, qui n’avait initialement pas réagi à la mise en garde de Trump, s’est orienté à la baisse après les déclarations du président de la Réserve fédérale (Fed), Jerome Powell, appelant Facebook à répondre aux inquiétudes soulevées par son projet en matière de respect de la vie privée et de blanchiment.

Illustrant l’attention croissante que suscitent les projets de Facebook, les autorités japonaises ont mis en place un groupe de travail pour examiner les conséquences potentielles du projet Libra sur la politique monétaire et la réglementation financière.

Le sujet des cryptomonnaies a été ajouté à l’agenda des ministres des Finances du G7 qui se tiendra à Chantilly les 17 et 18 juillet et le groupe de travail ad hoc, constitué en juin et dirigé par Benoît Cœuré, membre du directoire de la Banque centrale européenne, présentera un pré-rapport à cette occasion.

Le bitcoin avait bondi de près de 55%, à près de 14 000 dollars, après l’annonce par Facebook de son projet Libra le 18 juin, porté par les espoirs d’une adoption massive des monnaies alternatives.

Facebook a prévu de lancer le Libra dans le courant du premier semestre 2020, avec 28 partenaires, dont Mastercard, Visa, Spotify Technology, PayPal Holdings, eBay, Uber Technologies et Vodafone Group, réunis dans une association.

Source: Reuters/Banque centrale européenne

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici