Immigration sauvage en Guadeloupe. Deux clandestins sur un bateau en difficulté repérés par les secours maritimes

Image d'illustration/Gendarmerie nationale
Image d'illustration/Gendarmerie nationale

Les gendarmes ont été avertis d’une embarcation à la dérive en mer des Caraïbes, au sud de la Guadeloupe. A bord, deux personnes en situation irrégulière. Pour l’instant il n’y a pas d’information sur le pays d’origine des deux naufragés.

Après une dérive, le duo qui avait un problème avec leur bateau a été repéré par un cargo marchand qui a de suite donné l’alerte. Les sauveteurs de la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) ainsi que la gendarmerie du sud Basse-Terre ont été avertis et ont procédé à l’envoi, d’une équipe de secours en fin de journée ce samedi.

Les personnes secourues devraient être ramenées à terre pour bénéficier des examens médicaux, avant d’être placé en centre de rétention administrative comme le stipule la législation française.

Dans le cas d’une immigration illégale, la loi prévoit une procédure d’éloignement vers le pays d’origine. Plusieurs embarcations de ce type ont déjà fait l’objet de sauvetage en mer au cours de ces dernières semaines. Leurs passagers, les Haïtiens en occurence, avaient par la suite été renvoyés sur leur île.

Les chiffres d’immigration illégale sur l’île sont estimées à 15 à 20 000 entrées par an. Le nombre d’étrangers en situation irrégulière interpellés par la direction départementale de la police aux frontières (DDPAF) est en hausse de près de 7% en 2018 (788 en 2018 contre 739 en 2017), selon la préfecture de la Guadeloupe.

Le nombre d’éloignements est également en augmentation (+11%) soit 196 éloignements en 2018 contre 177 en 2017. La lutte contre les filières a également permis de démanteler deux filières d’immigration clandestine en Guadeloupe organisant l’entrée des clandestins sur le territoire par la voie maritime depuis la Dominique.

Par ailleurs les procédures liées à l’emploi d’étrangers sans titre de travail restent stables avec 78 procédures dans les secteurs du bâtiment, du commerce et de l’agriculture.

Source: Radio Caraïbe Internationale Guadeloupe/Préfecture de la région Guadeloupe

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici