Aux États-Unis, les opérations d’expulsions massives de clandestins commencent. Trump tient ses promesses

Image d'illustration/
Image d'illustration

Les autorités américaines ont procédé dimanche à l’arrestation des immigrés en situation irrégulière aux Etats-Unis en vue de leur expulsion, conformément aux promesses du président Donald Trump qui avait annoncé une opération de grande ampleur dans dix villes du pays au cours du week-end.

L’opération menée par les agents du service de contrôle et d’immigration des douanes (ICE) devait concerner près de 2000 familles arrivées récemment de manière clandestine aux Etats-Unis.

Donald Trump, qui a fait de la lutte contre l’immigration un thème central de sa campagne victorieuse en 2016 et de sa campagne pour sa réélection en 2020, avait reporté son projet de deux semaines afin de laisser du temps à la conclusion d’un compromis avec le Parti démocrate, majoritaire à la Chambre des représentants.

De nombreux immigrés clandestins et leurs défenseurs des associations de gauche sont restés sur le qui-vive tout au long du week-end, mais seules quelques interventions à petite échelle – à New York, Miami et Denver notamment – avaient été rapportées dimanche soir.

Nous menons des opérations ciblées contre des individus précis dont un juge de l’immigration a ordonné l’expulsion”, a déclaré le directeur de l’ICE, Matt Albence.

D’après Mary Bauer du Southern Poverty Law Center (SPLC, un puissant lobby d’extrême gauche, connu pour ses méthodes douteuses et pour la détention de comptes bancaires dans des paradis fiscaux), “les migrants à travers le pays se cachent et les gens vivent dans la terreur, parce que c’est le but de toute l’opération, qu’il y ait ou pas d’interventions policières”.

Le maire de New York, Bill de Blasio, a déclaré que trois opérations de l’ICE ont eu lieu samedi dans la mégalopole, sans aucune arrestation.

A Denver, un réseau d’activistes a déclaré que l’arrestation de trois personnes a été signalée; il a dit ne pas être en mesure de confirmer l’information.

A Miami, une association de défense des immigrés illégaux basé à Floride a déclaré que les immigrés clandestins n’ont pas quitté leur domicile, par peur, après que des agents de l’ICE ont été aperçus près de l’aéroport international de la ville.

Source: Fox News/Reuters

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici