Pour lutter contre les injures “discriminatoires”, la Fifa permet aux arbitres de déclarer les matches perdus sur tapis vert

Image d'illustration/Pxhere
Image d'illustration/Pxhere

Vous avez bien lu! Jeudi la Fifa a décidé l’application de cette mesure forte pour lutter contre les injures discriminatoires dans le football. L’arbitre pourra déclarer une équipe perdante car un de ses supporters aura eu un comportement déplacé.

On arrête jamais le progrès, et comme on est jamais en panne de mauvaises idées, la Fifa dans sa grande clairvoyance a pris la décision de les mettre en oeuvre… Dans son nouveau règlement disciplinaire qui rentre en vigueur lundi, la fédération vient d’ajouter une mesure qui pourrait avoir de lourdes conséquences pour certaines sélections nationales.

Désormais, les matches arrêtés par le corps arbitral en raison d’insultes venues des tribunes pourront être déclarés comme perdus sur tapis vert: “Sauf circonstances exceptionnelles, si un match est définitivement arrêté par l’arbitre à cause de comportements racistes et/ou discriminatoires, il sera déclaré perdu sur tapis vert“, précise le texte.

La sanction visera l’équipe dont les supporters sont responsables des incidents et pourrait même techniquement s’appliquer lors d’un match de Coupe du monde. Après avoir ordonné une première annonce du speaker puis une suspension du match avec renvoi des joueurs aux vestiaires, l’arbitre a déjà la possibilité d’arrêter définitivement un match si des incidents persistent.

Contrairement à l’ancienne version, le nouveau règlement spécifie le champ des injures et comportements considérés comme discriminatoires: ceux visant la “couleur de peau, l’origine ethnique, géographique ou sociale, le sexe, le handicap, l’orientation sexuelle, la langue, la religion, les opinions politiques, la fortune, la naissance ou tout autre statut”. Autrement dit n’importe quelle insulte, sauf zut.

Ce code disciplinaire ne concerne toutefois que les matches estampillés Fifa, comme les éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Les rencontres de la campagne de qualification en cours pour l’Euro 2020, entachées par le comportement raciste de supporters du Monténégro face à l’Angleterre en mars, dépendent quant à elles de l’UEFA qui n’a pas encore adopté ce type de mesures.

Désormais plus besoin de s’entraîner, de bien jouer pour gagner, ou même encore de payer les arbitres, il suffira de payer des gens qui se fassent passer pour des supporters de l’autre équipe et qui s’adonnent aux comportements réprouvés pour gagner le mondial. Bernard Tapie lui-même n’aurait pas oser en rêver.

Source: Le Figaro

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici