Invasion! Une horde de clandestins envahit le Panthéon pour l’occuper pour extorquer leur régularisation !

image d'illustration/capture YouTube
image d'illustration/capture YouTube

Des centaines d’immigrés clandestins réunit sous collectif de travailleurs sans-papiers issus de 34 foyers d’lle-de-France, revendiquant le nom de “gilets noirs” (sans doute un code couleur mnémotechnique) ont envahit le Panthéon cet après-midi !

L’action coup de poing a commencé ce vendredi peu après 13 heures pour exiger par la force et la menace, la régularisation de leur situation. Les protestataires illégaux, ne manquant pas de bagou souhaitent également parler au Premier ministre.

Invasion confirmée par la préfecture de police de Paris par un mot : “intrusion” qui doit être le terme de la novlangue aseptisée des pouvoirs régaliens chargés de nous protéger. Un dispositif de sécurité est déployé sur place.

L’action violente, a pour but d’extorquer leur régularisation, et d’exiger des conditions de vie décente. “200.000 logements vides à Paris, déplore le collectif dans un communiqué. Les nôtres dorment sous les échangeurs du périphérique”. Il est vrai sur ce point que François de Rugy aurait pu aussi les inviter manger du homard, et les faire dormir dans les nombreux appartements que lui et sa directrice de cabinet possèdent au frais du contribuable, c’eût été plus conséquent avec les bonnes leçons qu’ils professent.

Le collectif illégal continue sa liste au père Noël et demande également “la libération de [leurs] camarades “gilets noirs” prisonniers enfermés en centre de rétention”. Et un Mouton-Rothschild avec ça ? On tape l’incruste mais en plus on exige. Ce niveau d’irrespect est suffisant pour savoir à quoi s’en tenir avec eux.

Ces plus de 700 illégaux ont dut être évacués du monument par les forces de l’ordre. Leurs revendications et leurs méthodes belliqueuses en dit long sur leurs intentions. Ils sont venus pour se faire obéir !

Source : France Bleu

1 COMMENTAIRE

  1. […] En d’autre termes, ils n’exigent rien d’autre que d’accélérer l’invasion de la France, et tous ça en faisant payer le contribuable français pour leurs revendications de nature prédatrice. La police qui avait assuré pouvoir empêcher le rassemblement nuisible, en a été une fois de plus incapable. En juillet dernier, les clandestins avaient déjà envahi le Panthéon. […]

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici