Facebook va devoir payer une amende record de 5 milliards de dollars pour ses manquements sur la protection des données personnelles.

Facebook va devoir verser une amende record de 5 milliards de dollars infligée par un régulateur américain pour les manquements du premier réseau social au monde en matière de protection des données personnelles.

Il s’agit d’un accord à l’amiable, dont aucun détail n’a filtré, qui devrait aussi comporter des restrictions sur la façon dont Facebook utilise les données personnelles, indique le Wall Street Journal, qui a le premier informé.

Le ministère de la Justice doit encore donner son feu vert à cet accord, adopté par les commissaires de l’agence de régulation fédérale (FTC) par 3 voix contre 2, indique le quotidien des affaires, citant une source proche du dossier.

La Bourse s’est réjouit : l’action a atteint son plus haut de l’année pour finir à près de 205 dollars. Les investisseurs estiment sans doute que les restrictions ne seront pas trop sévères, comme semble l’indiquer l’opposition de deux commissaires démocrates à la décision alors que les trois républicains ont voté pour.

Les données personnelles de ses plus de 2,7 milliards d’utilisateurs actifs mensuels sont le bien le plus précieux de Facebook, qui les collecte et les exploite pour en tirer d’immenses revenus publicitaires grâce à un ciblage très affiné.

Mais c’est à cause de la façon dont ces données sont utilisées que le réseau social se trouve depuis deux ans dans la tourmente et fait face à une grave crise de confiance. L’enquête de la FTC visait à déterminer si Facebook avait enfreint un accord à l’amiable de 2011 dans lequel il s’engageait déjà au respect des données personnelles et à la transparence concernant leur utilisation.

Facebook s’attendait à une amende de cet ordre et avait annoncé fin avril avoir fait des provisions de 3 milliards de dollars, tout en précisant qu’il pourrait devoir payer jusqu’à 5 milliards de dollars. Cette amende égratignera à peine la santé financière de l’entreprise co-fondée par Mark Zuckerberg.

Source : AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici