Le scandale de Rugy continue! La presse révèle les dîners secrets du ministre avec des lobbyistes

François de Rugy/Wikimedia Commons
François de Rugy/Wikimedia Commons

François de Rugy a accepté de mettre en relation, lors d’un dîner au ministère, Marc Teyssier d’Orfeuil, lobbyiste des véhicules écolo, avec des personnalités importantes venus du monde de l’énergie, notamment des cardes du groupe industriel Engie.

Ce dîner, toujours et encore financé sur les deniers publics, était censé rester secret. Le ministre aurait fait en sorte que ce rendez-vous n’apparaisse pas dans son agenda public. Certains membres de son cabinet n’y étaient même pas conviés.

C’est un dîner dont j’ai pris l’initiative personnellement. C’est un dîner informel comme j’en ai déjà organisé d’autres. Ce n’est pas un dîner officiel, il ne doit d’ailleurs pas apparaître dans l’agenda public. C’est pourquoi je n’associe pas les membres du cabinet“, aurait-il ainsi écrit.

Certes, la pratique n’a en soi rien d’illégal, mais de point de vue déontologique on peut s’interroger s’il est permis au ministre d’endosser le rôle de relais entre des lobbyistes et des personnalités influentes du secteur de l’énergie?

Le prédécesseur de François de Rugy au poste de ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, avait quitté son ministère fin août en dénonçant justement “la présence des lobbies dans les cercles du pouvoir“.

Les écologistes du EELV ont appelé à la démission du ministre, accusant François de Rugy d’avoir été pris en “flagrant délit de mensonge”. “Je n’ai absolument pas de raison de démissionner“, persiste le ministre, qui s’est tout de même engagé à “rembourser chaque euro contesté”. La facture risque d’être salée.

Maintenu à son poste pour le moment par le Premier ministre, proposera-t-il de rembourser également ce dîner de mois de mars?

Source: Ouest-France

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici