Un scandale en chasse en autre! Une nouvelle accusation d’abus contre le ministre de l’écologie François de Rugy

François de Rugy/capture d'écran YouTube
François de Rugy/capture d'écran YouTube

Ce n’est décidément pas une bonne semaine pour le ministre de la transition écologique François de Rugy. Les scandales et les accusations se suivent: dîners fastueux, collaboratrice ayant indûment conservé son HLM… et maintenant des travaux aux frais du contribuable.

Comme le révèle Médiapart, François de Rugy a fait réaliser “plus de 63 000 euros de travaux” fin 2018 et début 2019, “payés par le contribuable, dans les appartements privés du ministère” et qualifiés de “travaux de confort”.

Un témoignage attribué à “l’entourage de Nicolas Hulot”, prédécesseur de François de Rugy, assure que “l’appartement était nickel”.

Des propos que l’ancien ministre “ne cautionne pas”: “Ce que je peux dire de cet appartement de fonction, c’est qu’il baignait dans son jus. Personnellement je m’en fichais complètement, je n’ai fait aucun travaux, je savais que je n’étais que de passage. Mais je peux comprendre qu’une famille qui s’y installe ait pu souhaiter le rafraîchir un peu“, a-t-il indiqué à l’AFP.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, François de Rugy a publié sur Facebook “l’intégralité des éléments de réponse” apportés aux accusations de Mediapart, notamment des mails relatifs aux devis de travaux pour l’appartement de fonction qu’il occupe au ministère de la Transition écologique réalisés à partir de novembre 2018.

Le ministre y détaille des travaux de peinture, de rénovation des sols, de menuiserie visant à installer des rangements, la rénovation d’une salle de bain et d’une salle de douche.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici