Privé d’eau et de nourriture, Vincent Lambert est mort ce matin

Vincent Lambert/DR
Vincent Lambert/DR

Vincent Lambert est mort, à l’âge de 42 ans, ce jeudi matin à 8h24 à l’hôpital Sébastopol de Reims, a annoncé sa famille. Il était tétraplégique à la suite d’un accident, dans un état végétatif à la suite d’un accident de la route en 2008. Son cas est devenu emblématique dans le contexte du débat sur la légalisation de l’euthanasie en France.

À terme d’une bataille judiciaire de dix ans, en application du dernier jugement du tribunal, les médecins ont arrêté la nutrition et l’hydratation prodiguées à Vincent Lambert. Cette procédé, qualifié pudiquement de “sédation profonde et continue” entraîne la mort du patient de soif et de faim.

Le 2 juillet 2019, Vincent Sanchez, chef de service de soins palliatifs du CHU de Reims, avait finalement annoncé un nouvel arrêt des traitements de son patient. Cette décision s’est fait en application de la loi Claeys-Leonetti sur la fin de vie de 2016 qui autorise la procédure de la la sédation au nom du refus de l’acharnement thérapeutique.

Quand les reins ne sont plus assez irrigués, ils cessent de fonctionner: c’est l’insuffisance rénale. Du coup, de nombreuses substances ne sont plus éliminées dans les urines et restent dans l’organisme. Or, certaines agissent sur le cerveau et entraînent des phénomènes naturels d’endormissement.

La mort est dû la défaillance des organes, qui cessent de fonctionner après l’arrêt de la nutrition. Le rôle des reins est primordial: en raison de l’insuffisance rénale, le potassium s’accumule dans le sang et finit par provoquer l’arrêt du coeur.

En clair, l’organisme de la personne sous sédation s’auto-empoisonne et finit par mourrir. C’est la troisième fois que ce procédé est appliqué à Vincent Lambert. La dernière fois, il a tenu en vie plus de 40 jours, avant qu’un décision de la justice n’interrompe ce martyre. Cette fois-ci, la mort est venue en une semaine.

Source: Ouest-France/AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici