La princesse Haya de Jordanie fuit son époux dirigeant de Dubaï, le Sheikh Mohammed al Maktoum

Princesse Haya et son mari/Wikimedia Commons
Princesse Haya et son mari/Wikimedia Commons

La princesse Haya, épouse du Sheikh Mohammed al Maktoum dirigeant de Dubaï, a quitté les Emirats arabes unis avec ses enfants afin de rejoindre sa demeure en Angleterre après avoir échoué a obtenir l’asile en Allemagne. Ce n’est pas la première fois qu’elle tente de le fuir.

La princesse Haya est la demi-soeur du roi Abdallah de Jordanie, elle est marié au dirigeant de Dubaï auquel elle essaye d’échapper. Selon la presse britannique, elle aurait amené ses deux enfants au Royaume-Uni. Ce n’est pas la première fois que la princesse tente d’échapper à son mari.

Elle s’est d’abord enfuie cette année avec ses deux enfants de la principauté vers l’Allemagne pour demander l’asile sans succès. Pourtant l’Allemagne accueille de très nombreux réfugiés, mais la princesse n’est sans doute pas assez bien pour pouvoir profiter de l’asile en Allemagne.

Après avoir échoué, elle vivrait dans sa maison de Kensington Palace Garden à Londres où elle s’est réfugiée”par crainte d’être assassinée ou ramenée de force à Dubaï”. De nationalité britannique par sa mère Alia Hussein, elle est une amie proche du prince Charles et de la princesse Anne.

Elle souhaite à présent divorcer de son mari, Mohammed Ben Rachid Al-Maktoum. Tandis qu’une importante bataille judiciaire va débuter, elle compte bien se défendre pour faire valoir ses droits. La quadragénaire a fait appel à une avocate renommé, qui fut celle de son ami le prince Charles lors de sa séparation avec Diana, Maître Fiona Shackleton, qui se trouve aussi être celle des princes Harry et William.

De son côté, le Sheikh Maktoum a engagée une impitoyable femme de loi, lady Helen Ward, qui a fait ses preuves dans de nombreux conflits matrimoniaux. Le bras de fer judiciaire prévu fin juillet s’annonce tendu.

Cela faisait plusieurs mois que la princesse Haya préparait sa fuite. Après avoir été informée d’une histoire sordide l’année dernière, le sort de Latifa, 32 ans l’une des filles du dirigeant de 69 ans, avait prit la fuite et avait finalement rapatriée en Arabie Saoudite pour y être emprisonnée et torturée.

La princesse Haya a alors pris la décision qui s’imposait. Une source proche de la quadragénaire a confié au Daily mail : Elle a appris ce que son époux avait fait subir à sa propre fille et a peur que quelque chose de similaire puisse lui arriver. Elle s’est demandé quel genre d’homme pouvait mettre sa propre fille en prison”.

Source : Gala

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici