Grands crus à 500 euros et homards géants aux frais du contribuable. La vie de château de François de Rugy

Hôtel de Lassay. François de Rugy/Wikimedia Commons
Hôtel de Lassay. François de Rugy/Wikimedia Commons

Des festins somptueux, préparés par le personnel et avec les moyens de l’Assemblée nationale, dans un décor tout aussi luxueux de l’hôtel de Lassay: “Verres en cristal, porcelaines, petites cuillères en or, chandeliers, vaisselles d’apparat et compositions florales“, écrit Mediapart.

Au menu des dix à trente convives par dîner, des homards géants, arrosés de champagnes et de grands crus provenant des caves de l’Assemblée. Les invités du couple de Rugy ont ainsi pu étancher leur soif avec du Mouton-Rothschild 2004 du centenaire de l’Entente cordiale (500 euros la bouteille) ou encore avec du Château Cheval-Blanc 2001 (550 euros).

François de Rugy dénonce un “article pamphlétaire” de Médiapart. “Nous n’avons rien à nous reprocher“, s’est défendu l’actuel ministre de la Transition écologique et solidaire, à l’époque le président de l’Assemblée nationale.

J’assume totalement qu’un président de l’Assemblée nationale – comme un ministre – rencontre dans un cadre informel des responsables d’entreprises, de la culture, des universités“, a-t-il ajouté au micro de France-Inter.

On reproche souvent aux hommes politiques d’être dans une bulle. Eh bien moi, j’ai toujours souhaité que l’Assemblée nationale soit ouverte“. Il assure que les convives n’étaient pas ses amis personnels.

François de Rugy s’est déjà retrouvé sous les projecteurs à cause des “curieuses dépenses” de l’Assemblée nationale. Il y avait notamment organisé, en décembre 2017, le déjeuner de son mariage.

Source: Médiapart/Le Parisien

2 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici