Enorme bug à la CAF: des parents ruinés pour payer la nounou à cause d’un problème de remboursement

CAF Image d'illustration/DR
CAF Image d'illustration/DR

La CAF confirme et explique ce “bug”. Des parents se retrouvent à devoir payer le salaire de leur nourrice ainsi que les cotisations sociales sans recevoir les aides. Plusieurs témoignages viennent accabler la défaillance du système.

Au début, c’était plutôt une bonne nouvelle: avant les parents avançaient le salaire de la nourrice, puis la CAF les remboursait d’une partie de la somme. Or, depuis le mois de mai, les parents n’ont plus à payer à la nounou que le reste à charge après les aides et n’ont ainsi plus a payer l’intégralité à la nourrice en attendant les aides.

Sauf que depuis début juin, c’est le chaos pour un certain nombre de parents et d’assistants maternels, comme Anaïs, qui habite Douai: “En déclarant la nounou sur Pajemploi, j’ai vu que mon dossier était vide. Pajemploi m’a confirmé des problèmes de télétransmission. Au résultat, je ne reçois plus les aides de la CAF, j’ai donné la totalité de mon salaire à la nounou et le paiement des cotisations sociales a fini de vider nos comptes.”

Des témoignages qui sont nombreux sur les réseaux sociaux, comme sur le groupe Facebook Cesu et Pajemploi: questions entre usagers et sur Twitter, nombreux sont les les parents à témoigner qu’ils ne touchent plus le complément de mode de garde ni les aides de la CAF et par ricochet, qu’ils ne peuvent payer les nounous ou se retrouvent en difficulté avec leur banque avec découverts et agios.

Lucie Dambrine, chargée de communication à la CAF du Nord confirme des difficultés techniques dans la transmission des dossiers depuis que le Complément de libre choix du Mode de Garde (CMG) n’est plus versé par la CAf/MSA mais par le centre national Pajemploi. Le bug dans le transfert des données entre la CAF et les URSSAF concernerait environ 10 000 familles au niveau national. Une efficacité du service public qui l’honore, comme à l’accoutumé.

Pour 3000 familles ces anomalies “ont pour conséquences le non versement de la prestation sur le compte bancaire et le prélèvement à tort des cotisations sociales”.

Pour 7000 autres familles, il s’agit d’”un versement partiel de la prestation ou de l’impossibilité de déclarer car l’enfant n’est plus enregistré sur le compte en ligne de l’employeur“.

Conscient du problème la CAF est en train de résoudre le problème, mais il faudra encore attendre avant que la situation ne revienne à la normale.

Source : La Voix du Nord

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici