Recalés au bac ils agressent le proviseur. Deux élèves ont frappé au visage le proviseur d’un lycée d’Athis-Mons et dégradé son bureau

Lycée Pagnol à Athis-Mons/Google Street View
Lycée Pagnol à Athis-Mons/Google Street View

Lundi vers 17h30, deux élèves du lycée Pagnol d’Athis-Mons (Essonne) sont venus chercher leurs résultats. Recalés au rattrapage, ils en ont voulu au chef d’établissement. Reçus dans son bureau, l’un des deux a frappé le proviseur au visage, puis il a dégradé le mobilier.

Les deux jeunes, de 18 et de 19 ans, ont en outre menacé le personnel de l’école de revenir pour incendier le lycée. Interpellés par la police, non sans s’être rebellés, les deux lycéens, connus tous les deux des services de police, ont été placés en garde à vue.

Interrogé sur Europe 1, le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer s’est ému de cette agression: “C’est totalement scandaleux! Nous devons une protection aux professeurs. Il y a un devoir de respect vis-à-vis du corps enseignant. Il s’agit de violences physiques qui relèvent du domaine pénal et il faut être d’une sévérité extrême vis-à-vis des personnes qui s’adonnent à une quelconque violence.”

Il ne s’agit pas d’élèves de cet établissement, ils n’étaient là que pour passer des oraux, précise dans un communiqué le rectorat de Versailles qui “condamne fermement ces actes de violence et apporte tout son soutien” à l’équipe éducative.

Source: Europe 1/Le Parisien

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici