La justice contre les gilets jaunes. Un jeune Sarthois au tribunal pour une publication sur Facebook

Justice. Image d'illustration/Pixabay
Justice. Image d'illustration Photo: Pixabay

Un gilet jaune sarthois de 32 ans jugé en appel à Angers, ce mardi 9 juillet, à cause d’une publication sur Facebook assimilée par le parquet à “une apologie de crime par voie électronique”.

Début janvier, au plus fort de la mobilisation des gilets jaunes, un habitant de la Sarthe avait publié sur sa page Facebook une vidéo représentant des chars allemands de la Seconde guerre mondiale en train de faire feu. Le commentaire accompagnant la publication était pour le moins ambigu: Ça me plairait de pouvoir faire ça quand ils nous mettent sur la gueule.

Le trentenaire était un gilet jaune de la première heure, et aussi un habitué du tribunal correctionnel avec de multiples condamnations pour des délits mineurs. Il justifiait sa publication par un coup de l’énervement après les violences policières envers les gilets jaunes.

Le parquet du Mans a interprété la publication et le commentaire comme une “apologie de crime par voie électronique” et a décidé de poursuivre le trentenaire en justice.

Lors de la première audience, le 25 février 2019, le tribunal correctionnel du Mans avait relaxé le prévenu, en jugeant que l’accusation de l’apologie de crime n’était pas prouvée. Le parquet a donc décidé de faire appel et l’affaire a été rejugée ce mardi 9 juillet 2019 devant la cour à Angers, en l’absence de l’intéressé.

L’avocate générale a à nouveau requis une condamnation, tandis que la défense a plaidé la relaxe. Délibéré le mardi 6 août 2019.

Source: Le Maine Libre

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici