Et ça continue encore et encore… Trois camps de clandestins démantelés à Calais

Les migrants de Calais/DR
Les migrants de Calais/DR

Ce mardi matin, une opération de police a conduit au démantèlement de 244 tentes hébergeant des migrants dans la zone industrielle des Dunes, à Calais. Au total, 150 personnes ont été évacuées.

Ce mardi, vers 7 heures, 150 policiers et gendarmes ont procédé au démantèlement de camps de migrants en majorité d’origine africaine, dans la zone industrielle des dunes. Trois sites étaient concernés, deux rue des Garennes, et un rue des Huttes.

L’opération de police a fait suite à une décision de justice: les trois propriétaires des terrains concernés, des entreprises, avaient saisi le tribunal de grande instance de Boulogne-sur-Mer pour occupation illicite de leur parcelle, et le tribunal avait rendu trois ordonnances d’expulsion. Ces ordonnances ont été affichées affichées samedi par voie d’huissier sur chaque parcelle, en anglais et en français.

En tout 150 personnes, que des hommes ont été évacués dans le cadre de cette opération, et 244 tentes démantelées. Parmi les personnes évacuées, 53 ont accepté de rejoindre, en bus, le centre d’accueil et d’examen des situations de Croisilles (CAES) près d’Arras. Vingt-cinq autres ont été emmenées par la police de l’air et des frontières pour contrôle de leur situation sur le territoire. Enfin, six mineurs ont été acheminés à Saint-Omer pour être pris en charge par l’association France terre d’asile.

Selon la préfecture du Pas-de-Calais, “l’opération s’est déroulée dans le calme“, ce que ne contestent pas des bénévoles de l’Auberge des migrants qui se trouvaient sur place peu avant l’évacuation. Une précision qui rappelle que les démantèlements de campements illégaux donnent parfois lieux a des affrontements entre les clandestins et les forces de l’ordre.

Source: La Voix du Nord

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici